Portraits d'Artisans | Vietnam | Art-Culture-Histoire

ART-CULTURE-HISTOIRE.

Humanity PariS
VIETNAM

Le Vietnam « Énergie et tradition d'un voyage intérieur »

 

Le Vietnam s’étire sur la bordure orientale de la péninsule Indochinoise, il possède une très longue façade maritime ouverte sur l'océan Pacifique à l'est (golfe du Tonkin, mer de Chine méridionale), au sud (mer de Chine méridionale) et au sud-ouest (golfe de Thaïlande) ; le pays est limité à l'ouest par le Cambodge et le Laos, et au nord par la Chine.

 

Le charme du Vietnam exprime une certaine idée du raffinement et de la beauté de l’extrême-orient, en demeurant une source de curiosité intarissable. Ce pays aux multiples facettes exerce toujours une forte fascination avec des images ancrées dans l’imaginaire collectif.

Le nombre conséquent de sites culturels et naturels fait du Vietnam un pays multiple par la richesse de son patrimoine historique et pluriel par la variété de ses paysages et par la diversité de sa population.

 

L’art vietnamien a connu un énorme changement avec l’arrivée des Chinois. Les artistes vietnamiens ont commencé par s’inspirer de la culture de ces étrangers et de leurs techniques en matière d’art. C’est au cours de la période de domination de mille ans que les faïences ont connu un véritable essor dans ce pays. Le design des poteries en porcelaine conçues à cette époque reflète le style et la culture des deux civilisations chinoises : la dynastie des Song et celle du Tang. Durant ce même laps de temps, de nouvelles constructions inspirées de l’architecture chinoise ont été également érigées dans les grandes villes du Vietnam. Le Temple de la Littérature et la pagode Quỳnh Lâm en sont quelques exemples. L’art vietnamien s’est de nouveau métamorphosé durant la colonisation française, dans le courant du XIXème siècle. Peu de temps après la mise en place de l’Indochine française, une école des beaux-arts a été fondée au Vietnam afin de véhiculer les méthodes européennes en matière d’art.

 

 

L'artisanat au Vietnam

 

L'orfèvrerie

Au deuxième siècle, les Vietnamiens savaient déjà se servir de l'or et de l'argent pour fabriquer des bijoux. Ces métaux se travaillent de trois façons. On peut polir les métaux, sculpter des motifs, et, faire couler les métaux pour leur donner une forme. La gravure permet aussi de mélanger l'or et l'argent sur un même bijou.

 

Les articles incrustés de nacre

L'artisan utilise des éclats de perles et de coquilles d'huîtres pour incruster des objets de nacre. Cet artisanat illustre des récits de la nature montrant des fleurs, des papillons, des bananiers, et des oiseaux sur des mobiliers. Cet art a fait monter la valeur des meubles en bois. Cette technique viendrait du village Chuon dans la province de Ha Tay.

 

Les laques poncées

Les laques poncées sont fabriquées dans plusieurs pays. Le sumac, l'arbre qui fournit les laques, est cultivé dans certains d'entre eux mais seul celui planté à Phu Tho au Vietnam a le plus de valeur. Il produit une résine bien meilleure qu'ailleurs. Ainsi, les laques poncées vietnamiennes sont connues à la fois pour leur beauté et leur résistance. Au XVIIIè siècle, les gens du district de Nam Ngu à Hanoi, se spécialisaient dans cet art. Au début, les artisans n'utilisaient que quatre couleurs : noir, rouge, jaune et brun. Avec les années, la technique a aidé à créer des produits encore plus remarquables. Aujourd'hui, des articles tels que des tableaux, des vases, des bijoux, des échiquiers et des paravents sont renommés sur les marchés internationaux.

 

La céramique

Au Vietnam, plusieurs villages tels que Tho Ha et Phu Lang dans la province de Bach Ninh et Huong Canh dans la province du Vinh Phuc font de la céramique. Bat Trang près de Hanoi serait le village de céramique le plus ancien du pays; selon les archives historiques, ces produits étaient connus avant le XVè siècle. Aujourd'hui, la céramique vietnamienne vient dans tous les formats, de la petite tasse à la statue du bouddha.

 

Le bronze

La fonderie est l'un des arts traditionnels du Vietnam. La technologie a permis de conserver plusieurs objets en bronze datant de l'époque antique. Il y a près de 4 000 ans, les Vietnamiens faisaient fondre le bronze afin d'en faire des armes et des outils. Des statues ont aussi été conservées montrant les œuvres d'art de l'époque. Au fil du temps, les artisans ont continué à fabriquer des objets et des outils facilitant le travail de tous les jours. Parmi les œuvres d'art vietnamiennes connues, on compte une série de tambours et d'autres reliques exposées à Hue comme les urnes du Palais impérial (1659-1684), le cong grandiose (1677) et la cloche (1710) de la pagode de Thien Mu, les Neuf canons (1803), et les Neuf urnes (1835-1837). De nos jours, quelques villages sont réputés pour leur fonderie : Ngu Xa près de Hanoi, Phuong Duc un disrict près de Hue et Phuoc Kieu dans la province de Quang Nam.

Humanity PariS
Plus qu'une marque, un concept !

SIÈGE SOCIAL

Rue 17.138 - Sarfalao BP 02 - Bobo Dioulasso - BURKINA FASO

SSL SECURE SHOPPING

CONTACT HUMANITY PARIS & LES ATELIERS DU MONDE

FATIMATA (Directrice / Coordinatrice) Bobo Dioulasso

+226 64 65 72 98 (Téléchargez l'appli gratuite Viber)

SERVICE CLIENTS

3 Rue de la Halle - 77100 Meaux - FRANCE

SUIVEZ-NOUS

  • Humanity Paris | Facebook
  • Humanity Paris | Google+
  • Humanity Paris | Instagram
  • Humanity Paris | YouTube

® Humanity Paris - Marque déposée

NOTRE APPLI

(En cours de création)

TRADUCTION